Aidant familial, comment accompagner un proche dépendant incontinent ?

01 octobre 2020
Femme aidant une personne âgée dépendante souffrant de fuites urinaires
Devoir accompagner un proche dépendant souffrant de fuites urinaires et souvent une situation aussi soudaine qu’imprévisible. Au fil des jours, vos responsabilités peuvent s’alourdir sans que vous y soyez préparé. Le rôle d’aidant peut devenir difficile dans certaines situations liées à l’incontinence. Il est donc important d’identifier les problématiques auxquelles vous pouvez être confronté et les solutions pour vous soulager.

Aider un proche incontinent : déjouez les embûches !

Devenir aidant d’un proche devenu dépendant s’impose souvent comme une évidence. Qu’il s’agisse de votre femme, votre mari, un parent, vous souhaitez le soutenir, l’aider aussi longtemps que possible et lui permettre de rester à domicile. En fonction de son niveau d’autonomie, différentes responsabilités peuvent vous incomber, surtout s’il souffre de fuites urinaires.
Il faut donc vous préparer à de nouvelles tâches, souvent plus intimes telles que :

  • réaliser sa toilette et le change, 
  • le coucher et veiller à ce qu’il passe la nuit sans fuites
  • l’habiller
  • adopter les bons gestes pour prévenir les troubles musculo-squelettiques liés aux manipulations de votre proche.

Tout cela en veillant à respecter la dignité de la personne. L’incontinence peut également modifier considérablement le comportement de votre parent avec des sautes d’humeur parfois difficiles à gérer.

Comment alléger votre quotidien d’aidant ?

Vous jonglez entre votre travail, votre vie personnelle et votre rôle d’aidant familial ? Vos responsabilités commencent à peser et vous ne savez plus où donner de la tête ? Lorsque vous aidez un proche dépendant et incontinent les contraintes peuvent être nombreuses et impacter votre santé, votre moral, et même votre budget.
Pour ne pas vous retrouver submergé, il vous faut impérativement revoir votre organisation. Pour vous aider, notamment pour les tâches qui vous posent problème vous pouvez :

  • demander conseil à votre médecin,
  • faire appel à votre famille ou amis,
  • modifier la garde-robe de votre proche avec des vêtements adaptés pour faciliter les soins, le change et l’habillement,
  • faire appel à un aide à domicile qui pourra intervenir pour les soins, la toilette, le change…
  • envisager un placement en accueil de jour pour retrouver un peu de temps pour vous en journée.

 

Quoique que vous choisissiez, gardez à l’esprit que ces solutions vous permettront de partager davantage de moments d’échanges et de convivialité avec celui ou celle que vous assistez. C’est également un moyen d’avoir du temps pour vous ressourcer et pour alléger votre quotidien d’aidant.

Se faire aider par un professionnel

Le niveau de dépendance du proche que vous accompagnez peut impacter la pénibilité de votre travail d’aidant d’autant plus quand il est incontinent. Cela implique davantage de toilettes, des changes réguliers, difficiles à effectuer si la personne est alitée ou en fauteuil. Vous pouvez donc avoir recours à des aides à domicile ou soignants. Ils réaliseront alors ces tâches à votre place. 

Pour le confort de votre proche et faciliter la prise en charge par des professionnels nous vous conseillerons donc :

  • d’aménager une chambre prévue à cet effet où la personne que vous assistez pourra se sentir en sécurité et à l’abri des regards,
  • d’organiser cette pièce de manière à pouvoir circuler sans encombre autour du lit,
  • de privilégier les sous-vêtements adaptées Benefactor facilitant le change et limitant les manipulations

Vous souhaitez en apprendre plus sur l'incontinence ? Consultez nos articles sur le même thème : 

Fuite urinaire homme : vivez mieux l’incontinence masculine !
Comment réconcilier l’incontinence et la baignade ?